Vancouver Coastal Health (VCH) est à la recherche d’une solution permettant de documenter et d’archiver les images d’échographies au point d’intervention (PoCUS) afin d’améliorer les soins aux patients et la formation des résidents en médecine interne.

VCH publie cet appel à l’innovation afin de trouver des entreprises qualifiées de l’Ouest canadien qui peuvent atteindre les résultats souhaités.  VCH et le Réseau de santé CAN se réservent le droit de ne pas aller de l’avant avec ce projet à leur pleine discrétion et en particulier s’il n’y a pas d’entreprises qualifiées de l’Ouest qui peuvent raisonnablement atteindre les résultats souhaités.

*Les entreprises doivent être enregistrées dans l’Ouest canadien afin d’être admissibles à ce projet.

This opportunity is closed.
Énoncé des problèmes et objectif(s)

Déclaration du problème : Le Vancouver General Hospital (VGH) est un hôpital d’enseignement qui offre des formations, notamment sur les échographies au point d’intervention (POCUS), aux résidents en médecine interne de l’Université de Colombie-Britannique (UBC). Le PoCUS permet aux cliniciens d’obtenir des images échographiques au point d’intervention du patient et de les incorporer immédiatement aux soins du patient, ce qui permet de prendre des décisions de diagnostic et de traitement plus rapides et plus précises. La mise en œuvre d’un système d’archivage PoCUS centralisé, associée à une méthode standardisée d’accès et d’examen des images archivées, améliorera et soutiendra la qualité des soins aux patients et la formation continue de tous les médecins et résidents en médecine interne.

Le programme de médecine interne du VGH est à la recherche d’une solution d’archivage PoCUS centralisée qui répondra aux objectifs suivants :

  1. Améliorer la qualité des soins prodigués aux patients en normalisant un processus par lequel les échographies sont régulièrement examinés par des experts en PoCUS, afin d’obtenir des images de meilleure qualité et d’une prise décision de qualité améliorée.
  2. Améliorer l’expérience du patient en améliorant la capacité d’arriver à un diagnostic rapide et plus précis, ce qui permet de trouver plus rapidement la voie de traitement.
  3. Améliorer l’expérience des résidents en augmentant le nombre d’interactions entre instructeurs et résidents pour examiner les images PoCUS.
  4. Améliorer l’expérience du patient en :
    1. Augmentant la possibilité d’examiner des images qui ont été réalisées à des stades plus précoces de la rencontre avec le patient.
    2. Augmenter la possibilité de comparer les nouvelles images avec les images précédentes à des stades antérieurs de la rencontre avec le patient.
Résultats et considérations souhaités

Desired outcomes:

La solution proposée doit :

  • Obtenir un résultat supérieur à 75 % de toutes les images PoCUS qui feront l’objet d’une interaction entre instructeur et résident pour examen.
  • Augmentation de 50 % de l’utilisation d’échographies répétées en série pour guider le traitement d’ici la fin du projet.
  • Améliorer la qualité des soins aux patients en augmentant la possibilité d’examiner les images réalisées à des stades plus précoces de la rencontre avec le patient.
  • Augmenter la possibilité de comparer les nouvelles images avec les images précédentes à un stade plus précoce de la rencontre avec le patient.
  • Permettre le rapport des images d’une manière standardisée.
  • Permettre aux images d’être récupérées et revues par d’autres cliniciens impliqués dans les soins du patient.
  • Permettre au superviseur d’accéder au système à des fins de rétroaction et d’enseignement.
  • Fournir un accès au système pour un nombre total de 180 cliniciens, avec environ 40 cliniciens pouvant accéder au système à la fois pendant une période donnée.
  • Prendre en charge un total de 7 à 10 machines PoCUS connectées au système pour télécharger les images.
  • Assurer un espace de mémoire suffisant pour 100 à 200 échographies (clips de 6 secondes) par jour dans un premier temps, avec la possibilité d’une extension ultérieure.
  • Veiller à ce que l’accès aux données PoCUS soit réservé aux personnes autorisées et à ce que des mesures raisonnables soient prises pour empêcher tout accès non autorisé, toute divulgation, toute perte ou tout vol de renseignements, conformément à la politique de VCH en matière de protection et de confidentialité des informations D-00-11-30025 | IM_101.
  • Être une solution informatique en nuage, via WIFI, et toutes les images doivent être sauvegardées au Canada.

Considérations

  • La compatibilité avec CERNER constitue un atout.

La durée maximale d’un projet résultant de ce défi est de 9 mois.

Renseignements et contexte

Les établissements de Vancouver Coastal Health se trouvent sur les terres traditionnelles non cédées des quatorze communautés des Premières nations de Heiltsuk, Kitasoo-Xai’xais, Lil’wat, Musqueam, N’Quatqua, Nuxalk, Samahquam, Sechelt, Skatin, Squamish, Tla’amin, Tsleil-Waututh, Wuikinuxv et Xa’xtsa. Vancouver Coastal Health tient à honorer son engagement à soutenir le processus de réconciliation avec les peuples autochtones de notre région. Nous nous engageons à améliorer la santé et l’accès à des soins de santé culturellement sécuritaires pour les peuples autochtones et nous reconnaissons que nous avons tous une contribution à apporter à la réconciliation et à la guérison.

Le Vancouver General Hospital (VGH), le plus grand établissement de soins intensifs de la Vancouver Coastal Health Authority, offre un certain nombre de services de soins spécialisés aux résidents de Vancouver et de toute la province.

C’est également un hôpital d’enseignement, affilié à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). VGH assure la formation de 140 résidents en médecine interne dans le cadre de leur programme de trois ans, ce qui représente environ 10 % du nombre total de résidents au Canada. La capacité de former correctement ces résidents à l’échographie au point d’intervention (PoCUS) devient rapidement une nécessité pour un programme éducatif réussi.

Les PoCUS permettent aux cliniciens d’obtenir des images échographiques au point d’intervention du patient afin de les intégrer immédiatement dans les soins prodigués au patient, ce qui permet de prendre des décisions plus rapides et plus précises en matière de diagnostic et de traitement. Les avantages documentés des PoCUS comprennent une meilleure performance en matière de diagnostics, une supériorité par rapport au bilan clinique traditionnel, une réduction des erreurs de procédure et des taux de complications, ainsi qu’une amélioration des résultats et de la mortalité des patients. Les médecins traitants et les étudiants utilisent les PoCUS pour améliorer leur pratique, et les PoCUS ont été reconnus comme une compétence essentielle par de nombreuses disciplines, notamment la médecine interne, la médecine d’urgence, les soins intensifs et l’anesthésie.

Actuellement, les images PoCUS ne peuvent pas être sauvegardées et récupérées. Cela empêche la comparaison d’échographies en série pour guider les décisions de traitement et peut entraîner la répétition inutile d’échographies simplement parce qu’il est impossible de visualiser les images qu’un collègue vient d’acquérir. VCH est en retard par rapport à de nombreuses autres institutions au Canada et aux États-Unis qui disposent d’une plateforme d’archivage numérique.

This opportunity is closed.